Villes en scène > "Tant qu'il y aura des brebis"

Le 08/04/2023
Dans le cadre du festival "La Manche met les villes en scène", rendez-vous le 8 avril prochain à l'espace culturel "le Virage" à Saint-Jean-d'Elle (Précorbin) pour le spectacle "Tant qu'il y aura des brebis" par la compagne La dernière baleine. Une passe, c’est un geste de tonte. Le tondeur passe sa machine dans la laine, le long du corps de l’animal. Il passe d’une brebis à l’autre, en reproduisant une série de gestes. D’un tondeur à l’autre, il passe son savoir-faire. D’une ferme à l’autre, d’un an sur l’autre, il passe, témoin de la vie pastorale. Comme les tondeurs passent de ferme en ferme, deux acteurs sont passés chez les tondeurs recueillir des témoignages. Au fil de ces portraits, le théâtre et la danse déploient un matériau documentaire vers la rêverie, à partir des gestes techniques de la tonte, d’échappées de moutons, et de tentatives de dire, à travers un métier, une place dans le monde. Sur scène, de la laine de moutons à foison, un acteur et une actrice. Ils s’adressent aux spectateurs et donnent à entendre la parole d’une communauté d’artisans dont on soupçonne rarement l’existence : celle de tondeur ou tondeuse, ces intermittents de l’agriculture. Un spectacle qui donnera peut-être à certain(e)s des idées de vocation ou de reconversion ! « Maybie Vareilles et Arthur Amard au plateau et Léa Carton de Gramm à la mise en scène, composent une fantaisie documentaire dans l’univers feutré mais au grand air de ces intermittents de l’agriculture. » - Sceneweb - Presse. DISTRIBUTION : Mise en scène : Léa Carton de Grammont. Regard chorégraphique : Cécile Laloy. Jeu : Arthur Amard et Maybie Vareilles. Création lumière : Anne-Sophie Mage. Tout public - à partir de 8 ans - Durée : 1h15.

As part of the festival "La Manche met les villes en scène", rendez-vous on April 8 at the cultural space "le Virage" in Saint-Jean-d'Elle (Précorbin) for the show "Tant qu'il y aura des brebis" (As long as there are sheep) by the company La dernière baleine. A pass, it is a gesture of shearing. The shearer passes his machine in the wool, along the body of the animal. He passes from one ewe to the other, reproducing a series of gestures. From one shearer to the other, he passes his know-how. From one farm to another, from one year to another, he passes, witnessing the pastoral life. As the shearers move from farm to farm, two actors went to the shearers' homes to collect testimonies. In the course of these portraits, theater and dance unfold a documentary material towards reverie, from the technical gestures of shearing, from sheep escapes, and from attempts to say, through a profession, a place in the world. On stage, sheep's wool in abundance, an actor and an actress. They address the audience and give voice to a community of craftsmen whose existence is rarely suspected: that of shearer or shearer, these intermittent workers in agriculture. A show that may give some people ideas of vocation or reconversion! "Maybie Vareilles and Arthur Amard on the stage and Léa Carton de Gramm as director, compose a documentary fantasy in the hushed but open-air universe of these intermittent workers in agriculture - Sceneweb - Press. DISTRIBUTION : Director: Léa Carton de Grammont. Choreography: Cécile Laloy. Acting: Arthur Amard and Maybie Vareilles. Lighting design: Anne-Sophie Mage. All audiences - from 8 years old - Duration: 1h15.
2 Rue de l'Église, 50810 Saint-Jean-d'Elle
Villes en scène > "Tant qu'il y aura des brebis"
Villes en scène > "Tant qu'il y aura des brebis"