Giselle… – François Gremaud

Le 07/02/2023
Théophile Gautier a écrit Giselle, archétype du ballet romantique, pour une danseuse qu’il aimait. François Gremaud ne fait pas autre chose, en poursuivant sa trilogie consacrée à de grandes figures féminines tragiques des arts vivants classiques : Phèdre, Carmen et, dorénavant, Giselle, irrésistiblement portée par Samantha van Wissen, de la compagnie d’Anne Teresa de Keersmaeker. Sur scène, elle interprète une oratrice qui prétend parler de la pièce et expliquer les figures complexes du ballet, pour mieux les danser. Une œuvre de partage à la forme hybride, conférence chorégraphiée qui met à nu le contexte de sa création tout en séduisant le spectateur. Un pari réussi pour beaucoup grâce au jeu des musiciennes, et à cette voix à l’élocution fluide et lumineuse, irradiant vers le public jusqu’à ce que tout le corps s’y mette et que la pièce prenne vie en même temps qu’elle est racontée. Un délicieux temps de suspension, proche de l’apesanteur, lors duquel se déploient des trésors de pédagogie et une joyeuse puissance vitale. Concept et mise en scène : François Gremaud Musique : Luca Antignani, d’après Adolphe Adam Musicien·ne·s : interprètes (en alternance) Violon : Léa Al-Saghir, Anastasiia Lindeberg • Harpe : Tjasha Gafner, Valerio Lisci • Flute : Héléna Macherel, Sara Antikainen, Irene Poma • Saxophone : Sara Zazo Romero, Bera Romairone Texte : François Gremaud, d’après Théophile Gautier et Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges Chorégraphie : Samantha van Wissen, d’après Jean Coralli et Jules Perrot Son Création : Bart Aga Traduction et surtitres Anglais : Sarah Jane Moloney Traduction et surtitres Allemand : Sophie Müller Interprétation : Samantha van Wissen Durée : 1h50 Âge : ≥ 14 ans

Théophile Gautier wrote Giselle, the archetype of the romantic ballet, for a dancer he loved. François Gremaud does not do otherwise, continuing his trilogy devoted to great tragic female figures of the classical performing arts: Phèdre, Carmen and, from now on, Giselle, irresistibly carried by Samantha van Wissen, of Anne Teresa de Keersmaeker's company. On stage, she plays a speaker who pretends to talk about the piece and explain the complex figures of the ballet, in order to better dance them. A work of sharing in hybrid form, a choreographed conference that exposes the context of its creation while seducing the spectator. A successful challenge for many thanks to the musicians' performance, and to this voice with its fluid and luminous elocution, radiating towards the audience until the whole body is involved and the piece comes to life at the same time as it is told. A delicious time of suspension, close to weightlessness, during which treasures of pedagogy and a joyful vital power are deployed. Concept and direction : François Gremaud Music : Luca Antignani, after Adolphe Adam Musicians: performers (alternating) Violin: Léa Al-Saghir, Anastasiia Lindeberg - Harp: Tjasha Gafner, Valerio Lisci - Flute: Héléna Macherel, Sara Antikainen, Irene Poma - Saxophone: Sara Zazo Romero, Bera Romairone Text : François Gremaud, after Théophile Gautier and Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges Choreography: Samantha van Wissen, after Jean Coralli and Jules Perrot Sound Creation: Bart Aga English translation and surtitles: Sarah Jane Moloney German translation and surtitles: Sophie Müller Interpretation: Samantha van Wissen Running time: 1 hour and 50 minutes Age: ≥ 14 years
Avenue Raimu, 13014 Marseille 14e Arrondissement
Giselle... - François Gremaud
Giselle8230-8211-Francois-Gremaud_1509702
Giselle... - François Gremaud
Dorothée Thebert - Giselle... - François Gremaud - Le Zef - Scène Nationale de Marseille